Convivialité et émotion pour le retour de la Sainte-Barbe au Centre de Secours

Comme l’a indiqué au début de son intervention le lieutenant David Beignon, la célébration de la Sainte-Barbe a engendré de réels instants de convivialité.

Programmée depuis 3 ans au cœur de l’été puis annulée à 2 reprises pour cause de pandémie, la Sainte-Barbe 2022 a été dirigée par le lieutenant David Beignon, chef depuis début janvier du Centre de secours de Barétous.

À ses côtés avaient pris place le lieutenant-colonel Patrice Poisson, Chef du Groupement Sud, le lieutenant-colonel Christophe Mourgues, Chef des opérations, Marie Lyse Bistué, conseillère départementale, Lydie Althapé, Pierre Casabonne et Jean-Claude Coste, maires de Lanne-en-Barétous, Arette et Ance-Féas ainsi que le caporal-chef Lionel Saint-Marc, de la Brigade de Gendarmerie d’Aramits.

Des départs et des arrivées

Du bilan détaillé par le lieutenant Beignon, on retiendra tout d’abord que, fort de 24 sapeurs-pompiers, 2 médecins et 1 infirmière, le centre de secours a réalisé en 2021-2022 un total de 311 interventions. Il a vécu le recrutement de 3 sapeurs-pompiers, Laura Camblong, Léonie Camou-Ambille et Charlotte Jérome, ainsi que celui de 2 infirmières sapeurs-pompiers Louise Burs et Chloé Trey.

Le capitaine Jean-Pierre Lonné-Peyret et l’adjudant-chef Jean Haristouy ont pris leur retraite après respectivement 35 et 26 ans de service. Présent également pendant 35 ans, Louis Lonné-Peyret est décédé et une minute de silence a été observée à sa mémoire. La caporal Léa Gonzales a été nommée sergent, le commandant Jean-François Tristan lieutenant-colonel alors que l’infirmière Anne-Marie Muscarditz a reçu une médaille de bronze.

Un moment d’hommage

Après l’expression par David Beignon de messages de gratitude à l’adresse du maire, de l’ensemble des sapeurs-pompiers et de leur amicale, des médecins et aussi de Christophe Délugat et Raymond Trey est venu le temps des prises de parole. Chef du centre pendant 17 ans, le capitaine Jean-Pierre Lonné-Peyret a souligné « la chance d’avoir pu faire une telle carrière aux côtés de fidèles collaborateurs tout en m’investissant fortement dans la formation ». Et tout le monde a regretté avec lui que son état de santé l’oblige à s’en aller 5 ans plus tôt que prévu.

« Jean-Pierre est un monument dont le total investissement mérite la plus vive reconnaissance » a poursuivi le maire Pierre Casabonne avant de se réjouir de l’arrivée de plusieurs jeunes Arettois au sein de l’effectif des sapeurs-pompiers.

Soucieux de rendre hommage à Jean-Pierre Lonné-Peyret et Jean-François Tristan, le lieutenant-colonel Poisson a rappelé que la Sainte-Barbe constituait un hommage aux sapeurs-pompiers dont 79 % sont volontaires dans notre département. L’actualité nationale doit à ses yeux inciter les employeurs à faciliter leur investissement.

Dernières interventions, celle de Marie Lyse Bistué pour saluer « la rigueur et la bienveillance de ceux qui vivent un heureux jour de fête » et enfin de Léa Gonzales, présidente de l’Amicale des sapeurs-pompiers, qui a tenu à remercier Jean-Pierre et à souhaiter la bienvenue à David.