Arette : de nouvelles voies d’escalade en Barétous

La poursuite de l’équipement des falaises du Pont du Fort et de Liorry, non loin du village, va susciter de nouvelles vocations de grimpeurs.

Un programme de modernisation et de nouvelles ouvertures de voies d’escalade est en cours dans la vallée de Barétous depuis 2013 (hors Arguibelle et Pibot). On compte actuellement un peu moins de 150 voies, cotées du 3 au 8 et réparties sur sept secteurs : Pescamou, Tennis, Douanes, Soudet à La Pierre-Saint-Martin, Liorry, pont du Fort et pont du Hourat autour du hameau de La Mouline, à 7 km du village.

Un « docteur ès falaises »

Dans ce secteur, le programme est soutenu avec ardeur par la commune et il est effectué bénévolement par Jean-Michel Larricq que le maire d’Arette, Pierre Casabonne, désigne en toute amitié par la formule « docteur ès falaises, le jardinier-chirurgien des falaises ». Pour le traçage, l’équipement et le nettoyage, il est aidé de façon désintéressée par les sympathisants du club local ASB Montagne et Escalade, alors que pour la maintenance et l’entretien de ces sites, une convention a été passée avec le Comité territorial 64 de la Fédération française de montagne et d’escalade (CT64 FFME).

Le dernier chantier en date proche de La Mouline vient d’être inauguré autour de Pierre Casabonne et il est encore amené à s’agrandir. Il est équipé de 15 voies qui représentent 22 longueurs allant de la difficulté 3 (très abordable) au niveau 7 (réservé aux forts grimpeurs). Une entreprise est intervenue pour un gros travail de purge et de « primo » nettoyage des faces permettant de sécuriser le site avant le début du travail d’équipement.

Cinq tables de pique-nique installées

A côté de ces aménagements, la municipalité vient d’installer cinq tables de pique-nique ainsi qu’un barbecue qui serviront aux escaladeurs soucieux de se restaurer entre deux efforts. Pourront également en profiter les promeneurs partis du village sur le chemin de la transhumance puisque le pont du Fort correspond à l’arrivée de cette randonnée.

A noter enfin que le site est utilisé par tous les clubs locaux, de même par des associations venues de Bayonne ou des Landes. La Base Aventure PEP et le collège de Barétous sont aussi usagers du lieu afin de faire découvrir l’activité au plus grand nombre possible.