La Pierre Saint-Martin : la station de ski varie les plaisirs

Pour le week-end de Noël, certains vacanciers s’étaient donné rendez-vous sur les pistes de La Pierre Saint-Martin. Sur l’espace alpin ou nordique, ils ont pu profiter de belles conditions.

Bon, il y a un peu de vent, mais franchement, on ne va pas se plaindre : on a du soleil, de la neige et les pistes pour nous ! » glisse ce vacancier breton, samedi, sur le front de neige de La Pierre Saint-Martin. Comme lui, des amoureux de la montagne avaient décidé de passer Noël dans les cimes béarnaises. Pour la journée ou en séjour dans un chalet, ils ont profité des conditions idéales proposées par la station barétounaise, en ce début de saison.

Noël venteux, Noël heureux

Samedi, vers midi. Sur le front de neige de La Pierre Saint-Martin, le vent joue – comme souvent – quelques vocalises entre les cimes environnantes. Pas de quoi enlever le sourire aux vacanciers présents. « C’est la première fois que je viens, confie Pierre Hugo, Neversois de 26 ans, en train de s’équiper avant de chausser ses skis. Mon père habite Pau, on est venu passer Noël en famille dans un chalet. C’est top ! Quant au ski, le domaine est vraiment sympa. Et puis, ça fait du bien de s’aérer après avoir vécu, encore une fois, une année marquée par le Covid ».

Samedi, vers midi. Sur le front de neige de La Pierre Saint-Martin, le vent joue – comme souvent – quelques vocalises entre les cimes environnantes. Pas de quoi enlever le sourire aux vacanciers présents. « C’est la première fois que je viens, confie Pierre Hugo, Neversois de 26 ans, en train de s’équiper avant de chausser ses skis. Mon père habite Pau, on est venu passer Noël en famille dans un chalet. C’est top ! Quant au ski, le domaine est vraiment sympa. Et puis, ça fait du bien de s’aérer après avoir vécu, encore une fois, une année marquée par le Covid ».

Début de saison très bon

Un plaisir que ne boudent pas non plus les professionnels de la station. Avec en tête, son directeur, Dominique Rousseu : « Le début de saison se passe bien ! Il y a eu énormément de neige, et les équipes ont dû fournir un énorme travail pour préparer le domaine. Avec le beau temps, les conditions sont idéales ».

Malgré un léger redoux et quelques coups de vent, la station annonce encore 90 de cm d’or blanc sur son front de neige et plus de 190 en haut du domaine. « Mais dans certains endroits, sur les hauteurs, il peut avoir bien plus. Six à sept mètres de cumul » souligne le directeur, qui se ravit d’avoir l’intégralité de son domaine ouvert. « De mémoire, je n’avais jamais vu ça en début de saison. De telles conditions, toutes les pistes ouvertes… »

Après une affluence mesurée pour Noël, la station se prépare à faire le plein pour la deuxième semaine de vacances. Et même après le Nouvel An.

L’affluence suit en conséquence : « On doit faire un des meilleurs débuts de saison de ces dix dernières années. Nous avons déjà dépassé les 13 000 journées ski, 2000 ce week-end de Noël ». Le tout un plaisir partagé entre clients et pro : le retour à la neige. « Les clients sont ravis, évidemment. Les gens sont heureux d’être en montagne, tellement lassés par la crise sanitaire. Mais nous aussi, professionnels, après une saison blanche, retrouver l’activité hivernale ça fait du bien au moral ! Avec en plus la joie de retrouver notre clientèle espagnole, avec la réouverture de la route. C’était une grosse inquiétude pour la saison ».

Grosse semaine à venir

Si pour la semaine de Noël, le taux de remplissage des hébergements à La Pierre ne s’élève qu’à 40, voire 45 % – « un taux normal à cette époque de l’année » – à partir de ce lundi, la station affiche « complet » jusqu’au Nouvel An… et même au-delà. « L’hôtel est complet jusqu’à 6 janvier, grâce à la clientèle espagnole » se réjouit Dominique Rousseu.

De quoi se montrer optimiste pour la suite de la saison : « Je pense que ça devrait aller. La Noël est le primo indicateur de la saison. Réussir Noël, c’est réussi sa saison. Donc là, on est bon. Après, on est jamais à l’abri d’un phénomène imprévu… mais ça part bien ! »

À noter que le protocole sanitaire ne semble pas gâcher la fête. « Nous devons faire les vérifications des pass sanitaires. Cela se passe très bien. On peut faire entre 400 et 800 vérifications par jour » conclut le directeur.

Crainte des annulations

Quid du côté des moniteurs ? Marc Sassus, le directeur de l’antenne locale de l’ESF, confirme : « Le début de saison est sympa, avec plein de neige. Les conditions pour ces premières vacances sont vraiment bonnes. On a déjà eu pas mal de monde, même si c’est dommage d’avoir raté, à cause de la fermeture de la route avec l’Espagne, les vacances de l’Imaculada ». Seule petite crainte : les annulations à cause du Covid-19. « On a déjà eu quelques annulations, de personnes malades ou cas contacts. On espère qu’elles ne seront pas trop nombreuses… » Et de conclure : « D’autant plus qu’on devrait avoir une très belle fréquentation en janvier, avec le retour des centres de vacances, des collectivités, etc. »