Les collégiens sensibilisés à la mobilité cyclable

Les élèves de 6e du collège de Barétous participent au projet « A vélo, c’est la classe ».

Avec le soutien du service de mobilité cyclable du département des Pyrénées-Atlantiques, les élèves des classes de 6e du collège de Barétous ont, cette année encore, adhéré avec enthousiasme au projet « A vélo, c’est la classe ».

Ainsi, dès le premier trimestre de l’année scolaire, ils ont pu amorcer une réflexion sur la mobilité en général et la mobilité cyclable en particulier. Ils ont participé à des ateliers animés par les enseignants du collège en partenariat avec l’association « Roue libre » d’Oloron.

Cette démarche leur a permis d’acquérir les compétences indispensables à tout cycliste : savoir contrôler les points de sécurité de sa bicyclette, être capable de faire face aux réparations d’urgence et, bien entendu, répondre aux objectifs du « savoir rouler ».

Séjour à vélo entre Urt et Ustaritz

Les 23 et 24 mai, chacun a pu les mettre en pratique lors d’un petit séjour à vélo le long des rives de l’Adour et de la Nive. Au départ du port d’Urt, accompagnés par Alain Baqué-Meyre, leur professeur SVT, ils ont rejoint Bayonne puis Anglet pour découvrir la frégate « L’Hermione » en grand carénage pour quelques mois.

« Une fameuse surprise que cette réplique de l’embarcation ayant notamment conduit le marquis de Lafayette jusqu’à Boston », se plaît à souligner Alain Baqué-Meyre, qui porte cette initiative pédagogique depuis ses débuts.

Direction ensuite la plaine d’Ansot pour approcher un écosystème original et les collections de son Muséum d’histoire naturelle venant illustrer les travaux menés en SVT durant l’année scolaire. Le joyeux groupe a enfin terminé son périple en suivant les rives de la Nive jusqu’à Ustaritz.

Ainsi, dès le premier trimestre de l’année scolaire, ils ont pu amorcer une réflexion sur la mobilité en général et la mobilité cyclable en particulier. Ils ont participé à des ateliers animés par les enseignants du collège en partenariat avec l’association « Roue libre » d’Oloron.

Cette démarche leur a permis d’acquérir les compétences indispensables à tout cycliste : savoir contrôler les points de sécurité de sa bicyclette, être capable de faire face aux réparations d’urgence et, bien entendu, répondre aux objectifs du « savoir rouler ».

Les jeunes cyclistes ont découvert une nouvelle illustration de la vie en collectivité Photo D R