Les joueurs du Pau FC ont randonné à Arette avant leur match en coupe de France

Les footballeurs du Pau FC ont randonné sur les hauteurs d’Arette, ce vendredi. Une mise au vert qui a permis de poursuivre la préparation du match de coupe de France qui se jouera face à Nantes dans la soirée du 5 janvier.

Comme un symbole : après avoir terminé la première partie de saison en haut du classement, les joueurs du Pau FC ont fini l’année 2023 en tutoyant les sommets des Pyrénées. Après une séance d’entraînement ce jeudi, le staff du club de football palois a en effet organisé une session de randonnée à Arette, dans la matinée du vendredi 29 décembre.

« Prendre conscience de la beauté des lieux »

« J’ai demandé à caler une activité physique dans les Pyrénées pour plusieurs raisons : cela permet de faire un travail différent de nos habitudes, et on donne aussi l’occasion aux nouveaux joueurs de prendre conscience de la beauté des lieux dans lesquels on évolue », explique Nicolas Usaï, l’entraîneur du Pau FC.

Les footballeurs ont réalisé une marche de deux et heures et demie et d’une dizaine de kilomètres : « C’est un réel plaisir de pouvoir changer d’environnement », sourit le coach palois. « Ce n’était rien de trop dur, mais on a pris plaisir à partager un moment tous ensemble en admirant le massif des Pyrénées. La nature permet aussi de rééquilibrer les énergies ! ». Cela a aussi été l’occasion pour Nicolas Usaï de faire connaissance avec le maire d’Arette Pierre Casabonne, qui a participé à la randonnée. « Il suit de près nos résultats : j’ai découvert quelqu’un de très empathique, qui est passionné par sa région et par sa ville ».

Les Palois ont déjà commencé à préparer le match de coupe de France, qui se jouera à domicile face à Nantes dans la soirée du 5 janvier. « Lors de la reprise ce jeudi, on a accueilli les joueurs avec des statistiques du FC Nantes et en détaillant les dernières compositions, afin qu’ils aient bien dans la tête cette prochaine échéance. Dès le 6 janvier, on se focalisera sur la Ligue 2, avec une rencontre qui nous attend à Rodez le 13 janvier ».

Poursuivre la série d’invincibilité

L’excursion en vallée du Barétous a permis de poursuivre une préparation sur le plan athlétique qui doit se dérouler jusqu’à dimanche : « À partir du début de semaine prochaine, on se focalisera vraiment sur le match de Nantes », détaille l’entraîneur du Pau FC.  « On se retrouve dans la peau de l’outsider face à une équipe de Ligue 1, mais on a envie de continuer notre série d’invincibilité qui date du 21 octobre ». L’objectif est de garder le bon état d’esprit qui a régné sur toute la première partie de saison. « On sait que le moindre grain de sable peut enrayer une machine : on est sur les détails pour garder le niveau d’exigence qui va permettre au groupe de continuer sur la même lancée ».

« La seconde partie de saison sera sans doute plus compliquée, car on sera davantage attendu par nos adversaires », analyse le milieu de terrain Henri Saivet. « On est bien partis, mais rien n’est encore fait : on ne se relâchera pas ». Le prochain match de coupe de France est déjà très présent dans les esprits. « Nantes n’est pas au mieux en ce moment, mais ça reste une équipe de Ligue 1 et ça ne sera pas un match évident », estime l’attaquant Khalid Boutaïb. « De notre côté, on est conscient de nos qualités et on sait qu’on peut rivaliser avec eux. On va se focaliser sur nos forces pour jouer le coup à fond ».

Arette se prépare aussi au passage de la flamme olympique
Arette est la seule commune du Haut-Béarn à avoir été retenue pour le passage de la flamme olympique au cours de la journée du 20 mai 2024. « Cela permet à Tony Estanguet de faire un clin d’oeil à Nelson Paillou, qui a notamment été président du Comité national olympique et sportif français », explique le maire d’Arette Pierre Casabonne. Pour célébrer cette journée, la commune compte « mettre en valeur tout ce que le territoire a de remarquable au niveau sportif, en mobilisant les acteurs d’Oloron et de la Soule ». Un programme culturel est prévu le matin entre 10h et midi, avec des démonstrations de chants et de danses. De 14h à 16h, on se concentrera sur les pratiques sportives. La flamme est attendue vers 16h50 : le parcours d’une distance d’1,2 km partira du fronton d’Arette pour se rendre à l’espace Paillou. « On travaille pour que ce soit une vraie fête populaire », assure le maire. Un projet de fresque avec des artistes locaux est dans les cartons. La commune espère aussi pouvoir faire porter la flamme aux Arettois Pierre Hourticq et Peyo Muscarditz.