Mousquetaires en pleine lumière

L’œuvre de l’artiste arettois Paul Ambille occupe désormais la place qui lui est due au musée du village.

Réalisé en 1972 par Paul Ambille afin d’enrichir le décor de l’hôtel Salies et surtout de faire un cadeau au maître des lieux de l’époque, son ami Roger Frinchaboy, le tableau mettant en scène les mousquetaires dormait depuis des années au fond d’un hangar.

Profitant du confinement pour en faire l’inventaire, Pierre Frinchaboy, fils de Roger et héritier de cette œuvre d’art, a eu la délicate attention d’en faire don à la Maison du Barétous.

« Antoine Nivelle, restaurateur de tableaux, qui a redonné des couleurs à l’ensemble des tableaux de l’église d’Arette et à celui trônant salle du conseil municipal, s’est chargé avec enthousiasme d’offrir une seconde jeunesse à ces héros hautement pittoresques  » indique, visiblement ravi de cette démarche, Pierre Casabonne, maire d’Arette.

Paulette Ambille, très émue – L’œuvre vient d’être installée dans la dernière des huit salles du Musée d’Arette, de telle sorte que ces personnages de cape et d’épée accompagnent désormais avec élégance les visiteurs vers la sortie de la Maison du Barétous. Et c’est avec une profonde émotion que Paulette Ambille, sœur de celui qui fut Premier Grand Prix de Rome de peinture, a redécouvert ce chef- d’œuvre totalement oublié.

Elle n’a pas manqué de rappeler « que c’est dans l’atelier familial tout proche que les héros de Dumas sont nés et que, par un curieux clin d’œil de l’histoire, ils pourront dorénavant regarder la maison « det Hauré  », signature utilisée par l’artiste en la circonstance ».

Malgré la situation sanitaire, la Maison du Barétous peut se visiter du lundi au vendredi à 14h et à 15h 30 grâce à l’investissement de trois guides bénévoles. Inscriptions à l’office de tourisme 05 59 88 95 38.